Blog

Le concours d’inspecteur du travail

L’inspecteur du travail se charge d’intervenir auprès des entreprises présentes sur le territoire français en vue de vérifier qu’elles sont en conformité avec la loi en matière de travail.
C’est sous l’autorité directe du Ministère du Travail et en étroite collaboration avec l’employeur et les salariés qu’il effectue ses missions. Dans le cadre de son métier, il se rend sur les lieux de travail afin de contrôler, d’informer, de surveiller et de conseiller les différents acteurs de l’entreprise. Retrouvez dans cet article, quelques pistes qui vous aideront à connaître les démarches à suivre pour devenir inspecteur du travail ou à défaut comprendre leurs missions.


 

Le rôle de l’inspecteur du travail en France

 

Il est impératif que l’inspecteur soit parfaitement imprégné du contenu du Code du travail, mais aussi des conventions collectives. Sans quoi il aura du mal à exercer pleinement ses fonctions. Ce fonctionnaire de l’État doit obligatoirement s’entourer de toutes les armes juridiques qu’il faut pour relever correctement toutes les infractions et même infliger dans certains cas des amendes.
Il devra également se charger de veiller à la stricte application de la législation en vigueur en France tout en proposant un aspect préventif dans son action, en prodiguant et en formulant des conseils à l’employeur et aux salariés.

L’inspecteur a donc comme prérogative de veiller à ce que, le code du travail, les conventions et autres accords collectifs soient en conformité avec la loi française. Tant sur l’aspect sanitaire que sécuritaire. Il assure par la même occasion que les instructions représentatives du personnel fonctionnent comme il se doit.
En vue d’éviter tout conflit social au sein même de l’entreprise il conseille et informe pleinement les salariés, les représentants des employés et les employeurs sur leurs droits et obligations, mais aussi sur la législation du travail.

Afin que la législation soit perpétuellement en phase avec la réalité, l’inspecteur du travail se doit de retransmettre à l’administration centrale toutes les informations relatives à l’évolution du travail et aux manquements potentiels de la législation. Enfin, il jouera aussi le rôle de facilitateur pour trouver des accords entre l’employeur et les salariées lorsque des divergences les opposeront.

 

formation d'inspecteur

La formation pour devenir inspecteur du travail

 

En France, les inspecteurs du travail sont uniquement recrutés par l’entremise d’un concours. Pour qu’il puisse mener à bien ses missions, il est important qu’il dispose d’excellentes connaissances juridiques et économiques.
L’inspecteur du travail du travail doit sans cesse s’adapter aux situations complexes et conflictuelles qu’il rencontrera. C’est pourquoi ces fonctionnaires doivent disposer d’assises significatives sur les questions d’ordre sociétales et sociales. Parce qu’ils devront régler des conflits sociaux entre les employeurs et les salariés, ils doivent également posséder une grande capacité d’écoute tout en sachant rester fermes lorsque la situation l’exige.

Les candidats ayant réussi au concours devront suivre une formation rémunérée s’étalant sur un total de 15 mois à l’Institut National du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (INTEFP). S’ajoute à cette formation initiale trois mois complémentaires pour la préparation de leur mise en fonction. Il est à noter que cette formation complémentaire doit être effectuée dans un délai de trois ans après la titularisation.

 

Ressources

Le site de l’INTEFP http://www.institut-formation.travail.gouv.fr/indexn.htm

Section Contrôle de l’application du Travail du Code du Travail : http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?idSectionTA=LEGISCTA000018520874&cidTexte=LEGITEXT000006072050

 

0